Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Gard

Photographie de la dernière activité

"C'était une personne de qualité"
Quand il prenait la parole pour saluer celui ou celle qui venait de nous quitter, Pierre Lanvers usait souvent de cette formule. Elle n'était pas pour lui une simple expression convenue, elle exprimait le caractère moral positif, l'excellence qu'il avait appréciée chez lui.
Homme de convictions au caractère entier et bien trempé, il usait d'une langue française précise et nuancée. Sa voix de tribun exprimait avec sincérité sa sympathie, son aversion ou sa position sur tel ou tel sujet, toujours avec des mots soigneusement choisis.
Impossible de ne pas l'entendre, fusse dans un hall de gare. Lors d'une de nos rencontres, il me dit un jour : « Si je prends la parole ou qu'on me la donne, c'est pour qu'on m'entende, non ? »
Deux souvenirs me tiennent à coeur.
Le premier est celui de notre arrivée à Nîmes. Peu après, j'ai rejoint les DPLV et le Commandeur Lanvers nous a reçus, mon épouse et moi, avec chaleur et sympathie. Avec madame Lanvers et lui nous avons eu de très bons moments chez eux, en particulier en admirant le remarquable travail de reliure qu'elle exécutait. Et c'est lui qui m'a parrainé pour être intronisé Echanson du Pape. Il m'a dédié certains de ses ouvrages que j'ai lus avec grand intérêt. Non seulement ils nous ont reçus, mais aussi accueillis, et de quelle manière !
L'autre épisode concerne la création du prix de la Légion d'honneur du Gard au bénéfice de jeunes gens qui se destinent aux métiers manuels. Cette réalisation lui doit en effet beaucoup car il a été le premier à l'encourager, et pas uniquement de la voix, mais surtout du geste. Il en a été le premier et longtemps le seul véritable soutien jusqu'à la première remise à la Préfecture il y a trois ans. J'ai rencontré alors un jeune homme enthousiaste, celui qu'il a été au cours de sa vie aux nombreuses facettes.
J'ai eu le privilège de croiser sa route, celle d'un sous-lieutenant plein d'allant et de passions, riche d'expériences et responsable.
Il me reste à lui retourner sa formule :
« Le Commandeur Pierre Lanvers était une personne de qualité »
Contre-amiral François Schmückel,
Président SMLH 30
Nîmes, le 14 septembre 2017


Retourner à l'historique des reportages de souvenirs



  © SMLH - 2016