Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Gard


Cérémonie de remise de l'insigne
de Chevalier dans l'Ordre national de la Légion d'honneur
à Monsieur Henri NOWACZYK, Médaillé militaire
le samedi 30 juillet 2016 à LE MARTINET (salle des Fêtes)
par Monsier Germain Pialet, Président du Comité d'Alès de la S.L.M.H.


J'ai le grand honneur de présider cette cérémonie exceptionnelle à LE MARTINET. Compte tenu du retard de certaines dispositions dû à mes déplacements à PARIS, je viens d'officier dans deux cérémonies identiques : une à SALINDRES le 18 juin et l'autre à BESSEGES le 25 juin. Je remercie très vivement Henri NOWACZYK de m'avoir proposé comme Délégué à la grande Chancellerie.Lors de la décoration, il est de coutume que le Délégué prononce quelques mots ou plus sur le récipiendaire même si sa modestie doit en souffrir. Henri NOWACZYK a été nommé à la promotion du 17 avril 2016, comme l'a relaté le J.O. Je vais m'attarder sur un parcours où quelques uns dans la salle se reconnaîtront à travers cette guerre d'Afrique du Nord. Il est né le 27 juillet 1934 à LE MARTINET.
Enfant, il subit déjà les vicissitudes d'une guerre et commence à travailler très tôt à ST-AMBROIX où il rencontre da future épouse et se marie fin novembre 1955. Appelé de la 55/2B, il part dans un régiment à RABAT -Maroc- A la fin du service militaire écourté à 24 mois, il s'engage dans la gendarmerie et passe par plusieurs affectations : LE QUESNOY, BEHREN -les-FORBACH. Envoyé en Algérie, il demande une affectation dans un commando de chasse « GENDARMERIE » qui s'appelle « Partisan 21 ». Il est dans des années difficiles et notamment celle du putsch mais il montre une certaine bravoure et de l'initiative dans l'action au cours d'opérations car nous savons que ces unités d'élite sans oublier les autres demandent de l'abnégation et du sang-froid.
Le 11 juin 1961, il se distingue au combat et obtient la citation suivante à l'ordre de la Brigade par le Colonel CARAVEO de la 10ème L.G.M. dans la 9ème D.I. : « …Henri NOWACZYK gendarme chef de groupe de commando ardent et courageux continue à se faire remarquer comme un chef et un combattant exceptionnel faisant preuve d'un ascendant indiscuté sur ses hommes.
S'est particulièrement distingué le 11 juin 1961, dans la forêt des BENI-BOUDOUANE (Secteur de TENIET el HAAD), en permettant la mise hors de combat de 5 rebelles, la saisie d'une arme, de grenades et de documents.
Cette citation comporte l'attribution de la Croix de la Valeur militaire avec Etoile de bronze ».
Après ce séjour exposé au danger quotidien, il est affecté à MADAGASCAR (3 ans), puis à BARJOLS, à BRIGNOLES et repart en GUADELOUPE (3 ans) et en Nouvelle- Calédonie (3ans). Nommé adjudant, il termine à BONIFACIO (2 ans) le 18 novembre 1978.
La tâche du gendarme n'est pas de tout repos…vous le savez. Après une carrière si bien remplie et quelque peu mouvementée avec la découverte de beaux pays et de leurs paysages magnifiques, Il aspire au calme et se retire à LE MARTINET avec son épouse et ses 3 enfants( établis maintenant) nés à ALES, FORBACH et BRIGNOLES. 
Je voudrais ajouter un mot pour son épouse : elle n'a pas hésité à suivre son mari et connaît bien l'art du déménagement et ses problèmes, vous méritez un peu du ruban rouge.
Il a obtenu la Médaille militaire, la Croix de combattant volontaire, la carte du combattant et aujourd'hui une nomination bien méritée lui est décernée dans le 1er Ordre national.
Avant de vous décorer, je rappelle que l'Art 54 du code de la L.H. prévoit notamment que les réceptions doivent s'opérer avec toute la dignité qu'exige le prestige de l'Ordre et le Grand Chancelier recommande à son Délégué et aux légionnaires qui assistent à la réception de porter leurs décorations pendantes aux dimensions réglementaires.
Avant de prononcer la formule rituelle

Ouvrez le ban.
Monsieur Henri NOWACZYK ,
« Au nom du Président de la République
et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés,
nous vous faisons CHEVALIER de la Légion d'Honneur ».

Fermez le ban.

Refrain de La Marsellaise.








Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016