Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Gard

Photographie de la dernière activité

Opération « Over the Blues »
à Nîmes et sa grande périphérie
Dans le cadre de la pandémie et de l'élan de solidarité qui se manifeste vis à vis du personnel soignant, en première ligne pour lutter contre le covid-19, un vaste réseau de couturières s'est tissé dans notre pays pour porter secours aux établissements hospitaliers et aux EHPAD, par la confection et la livraison de sur blouses lavables.
Cette initiative a démarré en Ile-de-France fin mars. En raison de l'afflux de patients touchés par le virus, les établissements manquaient cruellement de vêtements de protection, d'où l'idée de se procurer des draps inutilisés et de les transformer en sur blouses. Baptisée sous le nom de « Over the Blues », cette opération s'est déclinée en un mois dans près de 200 villes de France et prend chaque jour de l'ampleur. Au niveau national, 3300 bénévoles se sont mobilisés, ce qui a permis, jusqu'à maintenant, la confection de 18.600 sur blouses.
Voyant qu'il n'y avait rien sur Nîmes, j'ai proposé mes services pour monter et coordonner une antenne locale. Au préalable, les 4 principaux établissements hospitaliers de Nîmes ont été questionnés pour estimer leurs besoins. S'il est vrai que le département du Gard a été relativement épargné par la propagation du virus, ceux-ci veulent se prémunir contre une deuxième vague, d'où la commande de 250 sur blouses. Je n'ai pas eu à me préoccuper des besoins des EHPAD dans la mesure où le Rotary Club produisait déjà des vêtements de protection à leur profit. En revanche, de nombreuses demandes me parviennent de la part de cabinets paramédicaux. Nous tâcherons d'y répondre dans un deuxième temps.
Deux semaines après sa montée en puissance, les résultats sont fort encourageants et prometteurs pour la suite. L'antenne de Nîmes regroupe quelque 70 bénévoles, parmi lesquels 30 couturières qui se sont mises au service avec enthousiasme. En très peu de temps, nous disposions du stock de tissu suffisant pour réaliser les 250 sur blouses et 130 sur blouses sont déjà prêtes à être livrées.
Si nous n'avons pas encore les retours des soignants de Nîmes, le chef de service en médecine intensive de l'hôpital Bicêtre à Paris témoigne : « L'arrivée de ces sur blouses en tissu a été une aubaine pour l'hôpital Les sur blouses à usage unique sont dépassées devant l'importance de la demande actuelle. Il faut revenir à de bons principes de sur blouses en tissu, lavables et recyclables. »
Tous les soirs à 20H00, les soignants sont applaudis, mais ils sont en réalité beaucoup plus sensibles aux véritables actions de solidarité. Ils mesurent combien l'investissement est important derrière cette opération, et ils en sont profondément reconnaissants à ces milliers de bénévoles. Je ne doute pas qu'il en soit de même à Nîmes.
Alain CHARBONNIER
Comité SMLH de Nîmes
Pour tout renseignement : overtheblues.nimes@gmail.com


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016