Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Gard

Photographie de la dernière activité

In Memoriam
Bellegarde, 8 février 2015
Bellegarde vient de perdre un grand homme, les bellegardais ont perdu un grand ami qui s'est totalement dévoué à l'essor de son village et au bien-vivre de ses habitants durant vingt années, comme maire de 1995 à 2008, puis conseiller municipal d'opposition de 2008 à aujourd'hui.
Elie Bataille, marié et père de trois enfants, a effectué une carrière longue de 27 années au profit de la Défense nationale en qualité d'Officier du corps des Ingénieurs des Etudes et Techniques d'Armement (IETA), d'abord affecté à la Direction des Constructions Navales (DCN), une des unités de la Délégation Générale pour l'Armement (DGA), puis comme ingénieur civil à TECHNICATOME, filiale du Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) maintenant intégrée au sein du groupe AREVA.
Elie Bataille a également exercé les fonctions électives de Maire de Bellegarde de 1995 à 2008, puis de Conseiller général du Canton de Beaucaire et Président de la Communauté de Communes "Beaucaire Terre d'Argence" (CCBTA) de 2001 à 2008.
Durant sa carrière d'ingénieur, il a été en charge de très nombreux systèmes mécaniques concernant des moyens d'essais tels que le bassin des carènes B600, le système de compensation de la gîte (COGITE) du porte-avions nucléaire Charles de Gaulle, le système de qualification de lancement du missile balistique M51, la mise au point d'un banc d'essais de turbines à gaz en coopération avec les marines des Etats-Unis et de la Grande Bretagne, une mission d'expertise et de conseil dans le cadre de la réalisation du nouveau réacteur nucléaire d'essais (RES) construit à Cadarache, etc...
Il a en outre été chargé de 1982 à 1990 des études et du développement de l'appareil moteur des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins de nouvelle génération (SNLE-NG) de type "Le Triomphant", dont une part importante des remarquables résultats en discrétion acoustique peut légitimement lui être attribuée.
En parallèle de ses fonctions d'ingénieur, Elie Bataille a également été maître de conférences à l'Ecole Nationale Supérieure des Techniques Avancées (ENSTA), école d'application de Polytechnique, où il a enseigné la mécanique et les systèmes de propulsion aux jeunes générations d'ingénieurs de l'armement.
En 2003, maire, conseiller général et président de la CCBTA, il a affronté et géré les conséquences des terribles inondations du mois de décembre, d'où sa forte implication ultérieure au sein du SYMADREM.
Libre de tous mandats après les élections municipales de 2008, il créée le bureau d'études "EBC&I" et travaille essentiellement pour les communes du Gard et des Bouches-du-Rhône où il effectue des missions d'audit en aménagements et urbanisme, des missions de maîtrise d'œuvre pour les travaux de voirie, des dossiers complets de PLU dans lesquels son retour d'expérience et son extrême rigueur sont unanimement appréciés .
Ecrivain à ses heures, Elie Bataille a écrit deux ouvrages sur le thème de l'eau, l'un en 2004, un livre de mémoire suite aux inondations du Rhône de décembre 2003, l'autre en 2009 "L'Eau dans tous ses états", ouvrage remarquable qui incite à respecter et protéger ce précieux patrimoine commun à toute l'humanité.
Elie Bataille était Chevalier des Palmes académiques, Chevalier de l'Ordre National du Mérite, Chevalier de la Légion d'Honneur et président du Comité de la Légion d'Honneur des cantons de Beaucaire, Aramon et Remoulins.
Il a quitté ce monde à 69 ans après deux années de lutte acharnée contre la maladie.
Qu'il soit remercié pour l'ensemble de l'œuvre accomplie au service de la collectivité.



Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016